Cabanes de Saunères et de Peyrehitte

19/11/2017 08:39

Artigue et ses cabanes. Comment résister ? Sur les contreforts du luchonnais, la cabane de Saunères et de Peyrehitte n’ont plus de secrets pour nous. Et chaque fois c’est un enchantement. Le départ sur la bonne piste forestière, à l’ombre, nous mène à travers prairies et bois, sur les hauteurs, avec la crête d’Antenac de l’autre côté de la vallée. Dès le soleil apparu, c’est la vue grandiose sur les 3000 du luchonnais, la Reine des Pyrénées tapie dans l’ombre, la station de ski qui émerge de la brume. L’arrivée à la cabane de Saunères, le reste de la chaîne se dévoile et le massif de la Maladeta nous toise de sa grandeur, où l’Aneto pointe victorieusement du haut de ses 3404 m. Le sentier ver Peyrehitte est légèrement enneigé, mais cette poudre blanche qui crisse sous les pas, augure d’un spectacle magique sur la crête. Deux groupes pour rallier le but, mais le même plaisir de l’effort dans l’ambiance habituelle sur une neige fraîche et agréable à fouler. Le repas face à cette barrière rocheuse prend une saveur inégalée où le chaud soleil affine le bronzage. Les tentatives de glissade en luge improvisée animent le groupe et ravissent les spectateurs ! La descente par des petits dévers pentus, ajoute au charme de la journée, dans un univers blancs, où les arbustes et les rochers nous renvoient les tons d’un spectacle d’une nature généreuse.

 

Christian P.

 

PHOTOS

—————

Précédant