Ballade en Haute Bellongue à St Lary

28/05/2018 11:31

Le pic de Nédé nous a réservé quelques belles surprises. Deux groupes constitués pour flâner ou grimper dur et chacun y trouve son compte. Le 1er groupe démarre fort pour ne pas retarder le moment du repas pris en commun. La montée jusqu’au col de Nédé est agréable mais assez rude, sous les frondaisons d’une forêt « mutilée » par les pistes forestières. La sortie du bois, dans une tourbière, nous mène à flanc de montagne jusqu’au col, et là, la surprise des 300 derniers mètres vers le pic est un vrai calvaire pour les muscles ! La pente raide se grimpe au jugé, entre fougères et bruyères, où l’air chargé des effluves parfumées apaisait l’effort. Le brouillard est arrivé en même temps que nous au sommet, juste le temps de voir les vallées endormies à nos pieds, environnées d’une verdure chamarrée symptomatique de l’époque printanière.

Le 2è groupe est monté à son rythme pour savourer la douceur de l’air vivifiant, profiter du calme de la forêt et faire s’évaporer les soucis du quotidien.

Le repas pris au col face au pic de la Calabasse, caché par la brume a été vite avalé car la météo menaçante nous a fait descendre plus tôt que prévu. Mais les 3 gâteaux dégustés au bistrot ont largement compensé cette précipitation. Et comme d’habitude, la pluie n’est arrivée qu’une fois la journée achevée !

Christian P.

 

 

PHOTOS

 

 

—————

Précédant